Comment mieux gérer les déchets chantiers ? (BTP)

Comment mieux gérer les déchets chantiers ? (BTP)

Les déchets chantiers sont issus du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP). Ils constituent grâce à leur volume et leur nature, un véritable danger pour l’environnement. Pour éviter les différents dommages qu’ils peuvent occasionner, il est indispensable d’apprendre à mieux les gérer. Si vous êtes un acteur du BTP et que souhaitez réduire ou mieux valoriser vos déchets chantiers, ces astuces vous seront d’une grande utilité.

S’informer sur les différentes catégories de déchets BTP

On distingue trois grandes catégories de déchets qui peuvent être produits sur un chantier :

  • Déchets inertes : Ils constituent la plus grande partie des déchets de chantier. Les déchets inertes sont essentiellement des déchets minéraux qui ne se décomposent pas et qui ne sont pas biodégradables. Il s’agit des matériaux de terrassements, du béton, des tuiles, du verre et des gravats.
  • Déchets non dangereux non inertes : Ils représentent environ 20 % des déchets BTP. Ils ne sont ni inertes ni dangereux. Non corrosifs et non explosifs, ils sont souvent qualifiés de déchets industriels banals. Il s’agit du bois, des emballages, du plâtre, des métaux et des isolants.
  • Déchets dangereux : Ils sont rares et comme leur nom l’indique, ils sont nocifs pour la santé et l’environnement en raison des substances toxiques qu’ils contiennent. Dans cette catégorie, on retrouve le goudron, le plomb, les hydrocarbures, l’amiante ainsi que les produits contenant du Polychlorobiphényle (PCB).

Bon à savoir ! Depuis le 1er janvier 2021, la mention déchet est obligatoire sur les devis BTP 

Élimination des déchets chantiers

L’élimination des déchets BTP doit se faire dans des installations bien déterminées. Ainsi, pour éliminer les déchets inertes, les installations de stockage de déchets inertes (ISDI) sont les plus adaptées. 

Pour les déchets non dangereux non inertes, il est possible de les stocker dans les installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND). Cette option est recommandée lorsqu’ils ne sont pas recyclables ou s’il n’est pas possible de les incinérer. S’ils ne sont pas triés, il faut les éliminer dans une déchetterie

Quant aux déchets dangereux, ils nécessitent un traitement particulier. Il faut les emballer puis les étiqueter afin de ne pas les mélanger avec les autres déchets de chantier. Il faut ensuite les stocker dans les installations de stockage des déchets dangereux (ISDD).

Prendre connaissance de la réglementation en matière de gestion de déchets BTP

Il est fait obligation aux différents professionnels du BTP de respecter certaines règles pour une bonne gestion des déchets de chantier. Ainsi, les maîtres d’ouvrage sont tenus de faire un diagnostic en amont avant de procéder à la démolition de surfaces qui ont hébergé des substances dangereuses.

Aussi, les emballages de chantier doivent être obligatoirement revalorisés. Cela peut-être par réemploi, transformation en énergie ou recyclage. 

De plus, les déchets dangereux doivent faire l’objet d’un suivi bien documenté. Pour cela, il est indispensable de bien renseigner le bordereau du suivi des déchets dangereux (BSDD). Ce document a pour but d’assurer la traçabilité des déchets et devra être visé par chacun des intermédiaires.

Par ailleurs, les transports de plus de 100 kg de déchets dangereux doivent être déclarés à la préfecture. Quant aux déchets ultimes, ils devront faire l’objet d’une mise en décharge s’ils ne peuvent être valorisés. Enfin, des sanctions financières sont prévues en cas de non-respect de la réglementation. 

Valoriser les déchets chantiers

La valorisation désigne l’ensemble des actions permettant d’obtenir à partir de déchets des matériaux réutilisables. Pour les déchets inertes, la meilleure manière de les valoriser est de les recycler

En recyclant le béton, les pierres naturelles et la terre, vous pourrez obtenir des granulats. Ces granulats pourront servir à l’aménagement de terrains ou au renforcement d’infrastructures. Il est aussi possible de valoriser les déchets inertes sur les sites de construction grâce au concassage et au criblage.

Pour la valorisation des déchets non dangereux non inertes, vous disposez de plusieurs possibilités : 

  • valorisation énergétique 
  • valorisation de matière

Ces deux méthodes sont applicables sur le bois. En ce qui concerne les métaux, vous pouvez les refondre afin qu’ils soient réutilisés en métallurgie. Quant aux emballages et plastiques, il faut simplement les recycler pour les valoriser.

Certains déchets dangereux peuvent également être valorisés. À cet effet, il existe des procédés de valorisation efficaces, mais coûteux. Pour les matériaux qui contiennent un revêtement avec des peintures au plomb par exemple, il faut les traiter par vitrification dans des locaux dédiés à cela. 

Pour les déchets dangereux comme l’amiante qui ne sont pas valorisables, il faut les stocker dans des ISDD. Si cela vous intéresse, cet article explique le diagnostic Amiante Avant Travaux 

Adopter les bonnes pratiques en matière de gestion de déchets BTP

Pour une bonne gestion des déchets de chantier, il est nécessaire de mener des démarches écologiques telles que chantier vert ou chantier propre. En dehors de ces démarches, certaines pratiques peuvent être adoptées pour une meilleure gestion des déchets de chantier.

Les méthodes de conception écologique

Avec l’écoconception, il est possible de réduire les déchets issus de la construction d’un bâtiment. Pour cela, il faut choisir des matériaux facilement démontables et remplaçables. Il faut aussi pouvoir faire une estimation précise du volume de matériaux nécessaire et opter pour des techniques favorisant le réemploi de ces matériaux.

L’utilisation de bennes de collectes

L’emploi de bennes de collectes a pour but d’éviter le mélange des différentes catégories de déchets et donc de faciliter leur tri. Pour cela, vous devrez prévoir pour chaque type de déchet, une benne de collecte. Ces outils sont disponibles sous différentes formes et si vous ne souhaitez pas en acheter, vous avez la possibilité d’en louer.

L’emploi des sacs à gravats

Leur utilisation est recommandée lorsque le chantier est difficile d’accès ou quand le volume de gravats n’est pas conséquent. Vous pourrez vous en procurer dans les magasins spécialisés en BTP. Si le volume de gravats est important, optez alors pour un sac à gravats de grande capacité. Vous devrez dans ce cas louer un camion bras de grue pour le déplacer.

Les collectes de déchets par camion

C’est une méthode spécifique aux chantiers de déconstruction ou démolition. Selon vos besoins, vous pourrez trouver des camions avec des caractéristiques intéressantes. Si le volume de déchets est trop important et que l’évacuation est urgente, il est préférable de procéder à une location de camion.

Logiciel de gestion de chantier pour optimiser son parc matériel BTP 

En optant pour un logiciel de gestion de chantier, vous obtenez une vision globale de votre activité et donc, par extension, dans la gestion de vos déchets de chantier. 

Vous évitez ainsi les risques d’erreur. De plus, vos collaborateurs auront un accès à l’outil de gestion de chantier. Ainsi, vos opérateurs deviennent plus autonomes et gagnent en performance. 

Quel logiciel de gestion BTP choisir ? 

Deux options s’offrent à vous pour votre entreprise de BTP : 

Un logiciel gratuit vous permet de réduire vos coûts. Toutefois, vous serez limité en termes de fonctionnalité et notamment pour la gestion du parc matériel BTP

Un logiciel tout-en-un vous permet de gérer efficacement vos déchets de travaux. Organilog-chantier vous offre la possibilité de suivre votre activité BTP dans son ensemble. Planifiez facilement vos opérations de chantier. Profitez également d’autres fonctionnalités pour optimiser la gestion de vos chantiers (Devis,Facture,Planning,etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le logiciel pour

Les pros du BTP