Formations CACES : pourquoi les faire ?

Grâce à la formation CACES, il est possible de conduire des engins de chantier.

La formation CACES assure une maîtrise sécurisée des engins de chantier. Cet article détaille les fondamentaux de cette certification et les règles associées. Il décrit également les bénéfices qu’elle peut apporter à votre entreprise.

Qu’est-ce que la formation CACES ?

Le CACES, ou Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité souvent appelé à tort permis CACES est une certification attestant de votre habileté à manœuvrer des engins de chantier de manière sûre et efficace. 

Mis en place en 1999 par la CNAM (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie), le CACES vise à réduire les accidents de travail associés à l’utilisation d’engins.
Le CACES se divise en différentes catégories, chacune correspondant à un type d’engin spécifique, des chariots élévateurs aux grues, en passant par les nacelles élévatrices. Cette diversité permet une adaptation précise aux situations variées sur les chantiers. Pour résumer :

  • CACES R 386 : pour les nacelles (PEMP).
  • CACES R 372 : pour une variété d’engins de chantier (10 catégories).
  • CACES R 389 : pour les caristes et manutentionnaires (6 catégories).
  • CACES R 390 : pour les grues auxiliaires.

Pour devenir conducteur d’engins de chantier, les salariés doivent réussir l’évaluation de la catégorie R 372. Cette dernière regroupe un grand nombre d’engins tels que les tracteurs, les engins d’extraction, de chargement ou de finition.

Les avantages de la formation CACES pour les employés

La formation CACES, plus qu’un certificat, offre aux travailleurs du BTP de nouvelles perspectives. Si vous souhaitez évoluer au sein d’une entreprise dans le secteur du bâtiment et de la construction, la formation CACES s’avère indispensable. Les compétences acquises vont au-delà de la simple conduite d’engins, elles incluent aussi la prévention des accidents. Les travailleurs pourront ainsi se rendre en toute sérénité sur n’importe quel chantier. 

Dans un contexte professionnel en constante évolution, la certification CACES constitue un avantage considérable pour l’opérateur. Elle crée de nouvelles opportunités, stimule l’avancement de carrière et ouvre des portes professionnelles.

Les avantages ne se limitent pas à l’individu : une équipe dotée de travailleurs formés au CACES est plus efficace et plus sûre. Cette formation renforce le sentiment d’appartenance à l’équipe et favorise une meilleure collaboration, grâce à une meilleure compréhension des procédures de sécurité.

L’opérateur certifié comprend l’impact de ses actions, non seulement sur lui-même, mais aussi sur ses collègues. Et l’employeur y trouve également son compte.

Les bénéfices pour les employeurs

Pour les responsables de chantiers, la formation CACES présente également des avantages significatifs. En formant vos employés, vous construisez un milieu de travail où la sécurité est garantie. La baisse des incidents se traduit par une réduction des coûts liés aux accidents et une amélioration de l’ambiance de travail.

Un opérateur qui détient le CACES offre une productivité accrue. En contrôlant parfaitement son engin, le conducteur travaille avec efficacité et exactitude, limitant les arrêts inutiles et perfectionnant les processus de travail. Vos projets se réalisent plus rapidement, pour la satisfaction de vos clients.
En outre, une entreprise qui priorise la sécurité et la formation se démarque positivement. Elle renforce son image, attire des talents, et forge une réputation de fiabilité auprès de ses clients et partenaires.

La formation CACES est-elle obligatoire ? Ce que dit le Code du travail

Il est important de noter que la formation CACES n’est pas facultative, mais une obligation légale. La loi impose un apprentissage adéquat pour tout conducteur d’engins de manutention.

Les employeurs sont obligés de garantir les connaissances et les compétences de leurs opérateurs. Cette responsabilité est réglementée par le Code du travail (articles R. 4323-55 et R. 4323-56) qui exige la délivrance d’une autorisation de conduite après évaluation des connaissances et compétences de l’opérateur.

La certification CACES n’est pas permanente. Elle doit être renouvelée, généralement tous les 5 ans, pour assurer que les opérateurs restent à jour avec les avancées technologiques et les normes de sécurité. Il est à noter que la certification CACES est d’une durée de 10 ans pour les engins de chantier. Elle est de 5 ans pour les engins de manutention du type chariots.

Formation CACES : quels prix ?

Pour passer l’examen du CACES, le salarié doit se rendre dans l’un des nombreux centres de formation agréés répartis sur toute la France. En fonction de l’engin, les prix varient de 600 à 1 200 €. Ils peuvent aller jusqu’à 4 000 € pour apprendre à maîtriser une grue mobile. 


Concernant le financement, c’est au salarié lui-même de payer sa formation. Mais selon sa situation professionnelle, il pourra recevoir des aides. Une aide financière pour passer votre CACES peut ainsi être accordée par Pôle Emploi. Sachez également que votre CPF (Compte Personnel de formation) peut aussi financer votre formation CACES.

Comment se déroule la formation CACES ?

Il n’y a pas besoin de diplôme pour passer son CACES, toutefois, il est impératif de remplir les trois critères suivants : être majeur, savoir lire et écrire en français, être déclaré apte par la médecine du travail. 

La formation CACES se constitue d’une partie théorique et d’une partie pratique. La durée de la formation varie entre 2 et 5 jours suivant le type d’engin ainsi que le niveau de la formation : initiale, perfectionnement ou renouvellement / recyclage. 

Avec cette formation, le salarié acquiert toutes les connaissances et les compétences nécessaires pour conduire des engins de chantier (grue…). Il apprend également à les entretenir ainsi que les règles de conduite et le respect des normes de sécurité.

Sur la partie pratique, la formation CACES permet d’obtenir les compétences suivantes :

  • Vérification et essais de prise de poste ; 
  • Conduite, circulation et mise en oeuvre de l’engin de chantier ; 
  • Vérification d’adéquation et manutention des charges ; 
  • Réalisation des opérations de fin de poste.

Au cours de l’examen CACES, ce sont les connaissances de la réglementation et la capacité à conduire en sécurité qui sont évaluées.

Comment choisir votre formation CACES ?

Le choix d’une formation CACES peut s’avérer complexe. Voici quelques critères qui peuvent vous aider.

  • Expertise : vérifiez que l’entité formatrice est reconnue et accréditée. Choisissez un organisme doté d’une solide expérience et capable d’offrir une instruction de qualité.
  • Localisation : une formation locale facilite l’organisation et réduit les coûts de déplacement.
  • Options de financement : examinez les moyens de financement disponibles. Des entités comme Pôle Emploi, CPF ou les OPCA peuvent aider à diminuer le coût de la formation. Renseignez-vous sur les différentes aides et faites des simulations pour estimer le coût réel.
  • Contenu de la formation : assurez-vous que le programme couvre tous les éléments requis pour la certification, y compris la théorie, la pratique et la préparation à l’examen.
  • Avis des anciens stagiaires : les retours d’expérience sont précieux pour évaluer la qualité de la formation.
  • Calendrier : vérifiez que le planning de la formation correspond à vos disponibilités et informez-vous sur le renouvellement des certificats.
  • Taux de réussite : un taux élevé indique souvent une bonne formation. C’est un critère important dans votre choix.
  • Suivi post-formation : certaines formations offrent un suivi, un atout pour vous aider à appliquer vos acquis et à préparer le renouvellement de votre certification.

Une fois votre équipe certifiée, vous pouvez encore augmenter l’efficacité de votre entreprise. L’intégration d’un logiciel de gestion approprié pourrait être le prochain pas vers l’optimisation de vos opérations et de votre productivité.

Organilog, un logiciel pour faciliter la gestion des entreprises du BTP

Organilog est un logiciel dédié aux acteurs du BTP, conçu pour augmenter l’efficacité opérationnelle des entreprises. Il facilite la gestion des projets en offrant un suivi centralisé des chantiers, une coordination efficace des équipes sur le terrain, et la consolidation des informations clés, optimisant ainsi l’ensemble de votre entreprise.

Le logiciel s’adapte à la taille de votre entreprise, qu’il s’agisse d’une TPE, d’une PME ou d’une grande structure. Son interface mobile, particulièrement pratique, permet aux équipes de terrain d’accéder en temps réel aux informations importantes et de communiquer instantanément avec le siège. Cela assure une meilleure coordination, évite les malentendus et réduit les retards, garantissant une progression fluide et organisée des chantiers.

Facturation, suivi des impayés, pointage mobile…

Organilog transforme ainsi le smartphone ou la tablette en outil de terrain. Il facilite par exemple le pointage des salariés, ainsi que la génération et l’envoi rapide de fiches d’intervention. Chaque intervention est documentée de manière détaillée, incluant signatures électroniques, photos, et informations pertinentes.

L’application permet également l’automatisation des tâches administratives, comme la création de devis, la gestion de la facturation et le suivi des impayés. Son utilisation libère du temps pour se concentrer sur les tâches essentielles, tout en garantissant une gestion rigoureuse des aspects financiers.

Organilog constitue un investissement clé pour les entreprises du BTP souhaitant améliorer leurs outils de gestion, optimiser leurs opérations, et se positionner avantageusement dans un marché compétitif.

Rechercher

Le logiciel dédié au BTP

Organilog est un outil web qui permet de centraliser son activité de BTP au sein d’une interface unique. Gestion des sous-traitants, planning, contrats, rapports d’interventions, facturation…

Articles récents

Restez informé sur le domaine du BTP... ne manquez rien !​

Recevez la newsletter de Organilog pour prendre de l’avance sur votre domaine.

Recevez les dernières actus

Le secteur du BTP évolue sans cesse

Rejoignez la newsletter pour ne rien manquer